Coach I & I

Qualité pour professionnels & particuliers

Comment avoir accès à Internet en zone blanche ?

Les zones blanches - ou zones sans Internet - sont aujourd'hui une réalité pour des millions de français. Numériquement isolés et socialement mis à ban, ces citoyens ont pourtant une possibilité : la connexion Internet par satellite.

Les zones blanches - une situation difficile pour un part non négligeable de Français

Les zones blanches ne sont pas un mythe - mais une réalité que vivent au quotidien environ 6,8 millions de français selon l’UFC Que-Choisir. 10% des français n’ont pas un accès minimal à Internet leur permettant d’effectuer des opérations de base (envoi et suivi de mails, opérations bancaires, recherches d’information…).

Ces zones blanches incarnent ce que l’on appelle souvent la fracture numérique - ou le fait que la France soit scindée en deux populations : une connectée et l’autre non. Et lorsqu’on se penche plus en détail sur les zones géographiques concernées, on se rend compte que cette polarité concerne la “ville” (les communes de plus de 10 000 habitants) et la “campagne” (les communes de moins de 1 000 habitants).

Ces zones blanches se trouvent principalement dans la diagonale du vide. Cette bande territoriale qui traverse la France - partant de la Meuse, passant par la Bourgogne, l’Auvergne et le Limousin, et allant jusque dans les Landes - est généralement la plus touchée quand il s’agit d’isolement. Et une fois n’est pas coutume - après les retards sur les voies routières et les lignes ferroviaires à grande vitesse - c’est sur l’accès à Internet que cette zone se trouve mise à l’écart.

Au delà du confort d'usage, la vie sans Internet fait se creuser les inégalités

Face à cette situation, un problème majeur se pose. Une connexion Internet n’est plus aujourd’hui un service de confort - mais une commodité. La nécessité d’une connexion pour effectuer des tâches aussi essentielles que celle de faire sa déclaration de revenus place Internet au centre de la vie des Français. Il est assez difficile d’envisager qu’un service qui devient aussi important pour la vie quotidienne que l’eau courante ou un service bancaire soit aujourd’hui aussi inégalement distribué. Car cette inégalité - au delà de la seule perspective servicielle - peut être la source d’autres disparités au sein de la population française. Par exemple, un accès à Internet de qualité, c’est la possibilité pour un élève d’avoir accès à des services et des ressources scolaires supplémentaires qui l’aideront peut être à obtenir de meilleurs résultats - ou bien c’est la possibilité pour une personne âgée de garder le contact avec ses proches. Et ce sont des exemples parmi d’autres - Internet est devenu trop central pour qu’on accepte de telles zones blanches où la connexion Internet n’est pas possible.

Emmanuel Macron a fait de la connexion des territoires un des grands axes de son programme territorial - et a fait un certain nombre de promesses au sujet de l’accès à Internet en zones blanches. Dans la continuité des initiatives de l’administration de François Hollande, le “Plan France Très Haut Débit” prévoit une connexion très haut débit pour tous dès 2022 et une connexion à la fibre pour toute la France dès 2025.

Mais d’ici là, et si tant est que ces délais soient respectés, comment intégrer ces populations exclues de la vie digitale ? Comment dynamiser ses zones blanches et lutter contre l’isolement numérique ?