Coach I & I

Qualité pour professionnels & particuliers

Les serviettes rafraîchissantes dans l'histoire

On le sait peu, la serviette rafraîchissante est une invention datant de l'Egypte antique, oubliée pendant quinze siècles avant d’être redécouverte à la Renaissance.

Serviettes en papyrus dans l'Egypte Antique

On connaît les prouesses technologiques des égyptiens de la IVe dynastie. Pendant ces 200 ans, l'humanité vécu la construction du Sphinx et des pyramides de Gizeh. Les milliers d'ouvriers et esclaves devaient tirer sans relâche des blocs de roche calcaire, certes glissant sur un parcours de rondins de bois et tirés par des cordes où pouvaient s'atteler 50 personnes en même temps, mais tout ça sous un soleil de plomb et subissant des rythmes effroyables. Mais de l'adversité naît l'innovation : un ouvrier dont l'Histoire a oublié le nom prenait le frais au bord du Nil et se confectionna un chapeau en feuilles de papyrus tressées. De retour à son dur labeur, le chapeau remplissait d'abord sa fonction de pare-soleil. Rapidement, il s'imbiba de sueur jusque en être trempé et déconstruit. Quelle n'était pas la surprise de notre anonyme quand ce papyrus se déroula sur son dos, lui procurant une sensation de fraîcheur instantanée. En parlant à son contremaître, ce dernier lui confia la tâche de confectionner une dizaine de ces toiles pour juger de leur efficacité à aider les ouvriers à résister à la chaleur. La première serviette rafraîchissante était née. Sans surprise, l'effet fut immédiat dans la productivité du chantier, et les égyptiens diffusèrent cette invention dans l'ensemble de leurs chantiers de grands travaux. Pharaon lui-même se serait rafraîchi dans les périodes de grandes chaleurs par ce moyen nouveau.

L'expansion romaine encouragée par la fraîcheur

L'Égypte passe sous domination romaine en -30 avant J.C. A cette occasion, les nouveaux maîtres de la Méditerranée s'inspirent des avancées technologiques de cette glorieuse civilisation conquise. Le climat de Rome et de l'Europe occidentale étant plutôt tempéré, les conquêtes romaines se heurtaient souvent aux températures trop violentes pour la suractivité des légions. Certains centurions, surveillant des chantiers locaux, remarquèrent ces serviettes rafraîchissantes et leur efficacité parmi les travailleurs. L'information fut remontée au gouverneur local qui en informa ses pairs dans les territoires les plus arides de l'empire, couvrant le Maghreb au Moyen-Orient. Les romains adaptèrent cette serviette refroidissante avec des tissus fins, de conception italienne. La serviette fut à la fois plus solide, durable et transportable. Les légionnaires les plus chanceux purent en porter avec eux lors de leur service, et profiter de moments de fraîcheur aux abords d'un cours d'eau ou rien qu'avec leur sueur. Cette pratique était courante et attestée jusqu'en l'an 33, au cours duquel à Jérusalem, Jésus de Nazareth fut condamné à la crucifixion. Lors de son calvaire, un soldat romain le pris en pitié et lui apposa une serviette rafraîchissante sur le front quelques instants avant son arrivée sur le mont Golgotha. Peu de sources attestent de cet acte charitable, les Evangiles ne retiennent que le Saint-Suaire. Ce soldat romain pouvait-il deviner que par son geste innocent, il récolterai la sueur du Christ ? La Sainte Serviette Rafraîchissante (መንፈስ ቅዱስ የሚያድስ ማረፊያ) est mentionnée dans des écrits locaux en langue araméenne, mais se perd dans les profondeurs de l'histoire.

Redécouverte de la serviette rafraîchissante à la Renaissance

Comme de nombreuses avancées technologiques de l'Antiquité, la serviette rafraîchissante fut oubliée de tous pendant de nombreux siècles. Ce n'est qu'en 1516 à Amboise que Léonard de Vinci profite d'un environnement propice à l'étude pour déchiffrer des textes savants. Etudiant un recueil des coutumes et usages de l'époque pré-arabe du Proche-Orient, il survole cet accessoire anecdotique par rapport à d'autres avancées sur l'irrigation. A la demande du souverain royal qui l'héberge, il doit concevoir des méthodes pour rendre les chantiers des rois de France plus productifs, ériger un château en un temps record conférant un prestige conséquent au sein des monarchies européennes de l'époque. Familier de l'Egypte antique, le savant croise les sources à première vue éloignées, mais le point commun entre les deux lui saute aux yeux : la serviette rafraîchissante est la solution qui contribuera au prestige des châteaux de la Loire. Elle se diffuse dans le commerce, et on sait désormais où acheter une serviette rafraîchissante. La serviette sort des oubliettes de l'histoire pour ne plus la quitter.